Eh savais-tu que les chats peuvent sécrèter des parasites dangereux pour nos amis baleines et eskimaux?

D’après les découvertes présentées ce 13 février 2014 par des experts de l’Université de la British Columbia à la conférence de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS), le parasite potentiellement meutrier appellé le « Toxoplasma gondii » (qui peut provoquer des dysfonctionnements au cerveau, devenir aveugle…) communément trouvé chez les chats (Félidés) a été découvert chez des baleines blanches (Beluga) dans les eaux arctiques en mer de Beaufort. Ce parasite se propage notamment par la consommation de viande insuffisamment cuite ou de l’eau qui aurait été en contact avec des sols contaminés par des excréments de chat… Mais bon sens, comment expliquer ce flux migratoire d’agents pathogènes vers les eaux du Grand Nord y provoquant ainsi de nouvelles maladies chez les Inuits?

wainright

 

Les autochtones et chasseurs Inuit (et même les touristes) des villages côtiers américains de l’Alaska à l’instar de Wainwright (photo ci-avant), Barrow, Point Hope, Lonely Point, Kaktovik… et des villages côtiers du Grand Nord canadien tels que Paulatuk, Tuktoyaktuk, Gjoa Haven, Cambridge Bay, Pond Inlet, Resolute… se nourrissent notamment de la viande de baleine… Le danger, c’est que les eskimaux soient alors contaminés par ce type de nouveaux parasites suite à la consommation de Belugas infectés…

Cette situation me rappelle très clairement la mienne lorsque j’ai contracté là-bas dans le Grand Nord une maladie parasitaire grave (qui peut être d’ailleurs mortelle) qui se nomme la « Trichinose » (lisez ici une étude intéressante et complète sur cette maladie >>) suite à ma participation en tant qu’équipier à la traversée, durant l’été 2009, du mythique passage Arctique du Nord-Ouest où j’ai mangé vraisemblablement du grizzly, de l’ours polaire ou du phoque insuffisamment cuit ou contaminé …Une maladie horrible avec des symptômes douloureux, je peux vous l’assurer (fièvre élèvée, sentiment de paralysie, myalgie, douleurs aux muscles…)! 

La présence de parasites et de toxines au coeur de l’océan Arctique pourrait être tout simplement analysée comme une des conséquences du réchauffement climatique (de la montée des températures à ces hautes lattitudes) … plus d’ info >> 

 

This post is also available in: Chinois simplifié, Anglais, Espagnol