De « sacrés diables belges » au coeur de l’Arctique!

Le noir, jaune et rouge est une nouvelle fois à l’honneur, here we gooooo Belgium!  

mouchart 11

 

Si les « petits » belges iront à la Coupe du Monde du Brésil en 2014 pour démontrer de leurs talents footbalistiques, le belge Frederik Van Lierde est certainement l’un des plus extraordinaire athlète du monde en gagnant il y a peu le thriathlon IronMan World à Hawaii. Pendant ce temps, d’autres de nos « diables aventuriers » se sont illustrés avec brio cet été 2013 en défiant les glaces en dérive du Groenland et des îles du Grand Nord canadien: le skipper belge Nicolas Mouchart a réussit avec ses co-équipers (amis et famille par étapes) la traversée d’est (Groenland) en ouest (Alaska) du mythique passage arctique du Nord-Ouest .  

 

mouchart 31

 

Voici en primeur pour les fans d’Arctic05  le témoignage d’un voyageur aux passions multiples et des images exclusives de cette aventure arctique à bord du voilier en acier belge « Perd pas le Nord »Bref, un coktail de l’extrême avec plongées sous les glaces, échouage des plus risqué en mer polaire, rencontres avec des ours blancs, paysages glacés en déconfiture, jet ski à l’horizon…

 

mouchart2

 

Quel est le plus beau souvenir que vous retenez de cette expédition à la voile au cœur de l’Arctique ?

Difficile de n’en sortir qu’un!… dans ce cas, en voici deux. Le premier est sur le rapport humain! Que de rencontres fabuleuses tout le long de ce périple. De l’Islande à l’Alaska en passant par le Groenland et le Canada, chaque halte fut le lieu de rencontres inoubliables! Quelle que soit la langue, la culture ou la couleur de peau, dans le Grand Nord, tout le monde est ami! Ici pas de place pour la guerre… La survie dans l’Arctique est déjà un combat en soi et il n’y a que le mot SOLIDARITE qui règne.  Quel bel exemple à suivre… Pas sûr que nous soyons à la hauteur…

 

mouchart 12

 

Mon second plus beau souvenir, fut la générosité du monde animal. Certaines rencontres avec les baleines, les morses, les boeufs musqués et les ours furent dignes de mes rêves les plus optimistes. Quel bonheur de se balader dans ces coins presque intactes…

 

mouchart 18

 

Des jet skis, des kayaks, des bateaux de croisière… tentent aussi la traversée du périlleux passage glacé du Nord-Ouest, ne pensez-vous pas qu’il y a là – vu la dérive imprévisible des glaces – des risques majeurs de naufrage, voir que les îles du Grand Nord canadien deviennent d’ici peu « l’Ibiza glacé des touristes en mal d’aventures » ?

C’est sûr que l’Arctique pardonne peu! Les Jet Skis n’on pas été bien loin me semble-t-il?… D’autres ont prudemment fait demi tour… D’autres ont galeré au péril de leur vie pour des objectifs toujours plus fous, toujours plus loin, toujours plus risqués… mais c’est la nature de l’homme qui est en cause… L’Arctique fascine, le pôle magnétise les aventuriers…

 

mouchart 3

 

Justement, quels sont les 3 risques majeurs auxquels votre voilier et votre équipage ont dû faire face lors de cette aventure ?

La glace, la météo et la cartographie; aléatoire sont certes les principaux risques… j’y ajouterais le manque de sommeil, car la proximité du pôle empêche le fonctionnement du pilote automatique, ce qui rend la navigation extrêmement difficile. Il faut être à la barre dehors tout le temps et donc par tous les temps…

 

mouchart 10

 

Expliquez-nous brièvement votre mésaventure d’échouage près de Barrow, le point le plus septentrional des US (Alaska) ?

Comme je disais, la cartographie de certaines zones est mauvaise. Principalement au Groenland. Par contre je me suis échoué au Nord de l’Alaska en voulant me protéger d’une tempête.

Peard Bay sur la carte marine semblait le parfait oasis pour laissé passer un beau coup de vent d’est, mais voilà… les bancs de sable de l’entrée de la baie ne correspondaient en rien avec la réalité du sondeur. Après des heures de recherche d’un passage qui n’existait visiblement pas, Perd pas le Nord s’est échoué dans le sable, poussé par des vents déjà forts et par les courants de la passe… Ni une ni deux, plus moyen de faire demi-tour. 18 h plus tard, une première tentative de secours échoue. Quelques heures plus tard la solution d’un départ de l’équipage du bateau en hélicoptère s’impose. Perd pas le Nord passera la tempête échoué dans la passe. Nous ne nous retrouverons que 5  jours plus tard. En fait, les forts vents d’est ont vidé la baie et ce n’est qu’à la fin de la tempête qu’on réussira à sortir le bateau de ce mauvais pas, heureusement sans trop de dégâts…

mouchart 21

Faites-nous rêver, je me souviens que lors de ma participation en 2009 à la traversée du passage du Nord-Ouest, nous n’avions pas vu autant d’ ours blancs que je l’espérais, d’autres voiliers aucun… ! J’ai cru comprendre que vous en aviez-vu des dizaines ? Quelles autres espèces animales avez-vous pu observer ?

Effectivement on a été gâté… On a vu des dizaines d’ours polaires!  Mais « c’est normal » au vu de l’omniprésence de la glace autour de nous.

 

mouchart 26

 

Je dois avouer qu’on est du style à avoir des jumelles vissées sur les yeux… Il nous est arrivé d’ avoir jusqu’à 9 ours autour de nous lors d’une balade sur la glace, mais aussi d’avoir une mère et deux petits super curieux à 3 mètres à la proue du bateau! Quelle rencontre inoubliable! Nous avons également croisé d’innombrables phoques, des morses en pagaille, des bœufs musqués et bien évidement beaucoup d’oiseaux!

 

mouchart 25

 

La banquise de l’été 2013 semble avoir été bien présente lors de votre traversée ? Est-elle selon vous en déclin, aussi rachitique que ce que les images satellitaires le disent  ?

Les mouvements des glaces sont imprévisibles! Une fois de plus la nature de l’arctique doit inspirer un profond respect! Nous avons réalisé ce passage du nord ouest dans des conditions dignes d’il y’a 25 ans!

 

mouchart 17

 

L’été arctique n’a plus été aussi froid depuis dans cette zone, mais le réchauffement global lui, est bien en marche… Je parlerais d’un été de sursis. La moyenne sur 30 ans reste catastrophique!

 

mouchart 35

 

Lors de vos plongées sous-marines au beau milieu des glaces, avez-vous pu explorer ou observer des éléments particuliers ?

La faune et la flore sous-marine du passage du nord ouest sont tout aussi spectaculaires que celle de la plupart des océans! C’est une nature sans doute plus fragile et moins colorée que d’autres, mais par contre elle est un garde-manger extraordinaire pour de nombreuses espèces de mammifères marins. Lors de mes plongées, je me suis plutôt concentré sur les lieux des épaves et des vestiges des explorations du siècles dernier.

 

mouchart 1

 

Avec les images prises, votre souhait est de réaliser un court métrage polaire et historique sur la mythique expédition Franklin ? Dites-nous en un peu plus pour ceux qui ne la connaisse pas ?

Le passage du Nord-Ouest fut le lieu d’innombrables naufrages de vaisseaux d’exploration de la Royal Navy.  Les histoires de la recherche de ce fameux passage et les histoires des recherches de survivants sont tant d’histoires extraordinaires de bravoures, de tristesses et d’horreurs que j’ai le souhait d’en faire un petit documentaire intéressant.  Plus facile à dire qu’à faire…

 

mouchart 5

 

Votre voilier est cet hiver en cale sèche à Sand point en Alaska, des projets pour l’été 2014 ?

Perd pas le Nord est à l’avant poste pour naviguer dans le nord du Pacifique… Je suis effectivement impatient de repartir explorer les environs en famille… L’ile de Kodiak, la baie du Prince William, l’inside passage,… Tant de navigations et de paysages extraordinaires en vue…

 

mouchart 13

 

Un dernier message pour les amoureux de l’Arctique et les fans d’Arctic05 ?

L’Arctique est une terre extraordinaire, pour qui aime la grande aventure, vivez vos rêves tant que possible, mais ne perdez jamais de vue que le Grand Nord pardonne peu! Malgré une bonne préparation et de la prudence, les surprises peuvent être de tailles… Alors, je dis bonne chance à tous, car il en faut…

 

mouchart 4

Un tout grand merci Nicolas, à toi, ta compagne et vos enfants ainsi que chacun des membres de l’équipage de Perd pas le Nord de nous faire ainsi rêver et de partager avec vérité et authenticité tous ces instants magiques, ces rencontres imprévisibles, vos difficultés en mer, les risques d’entreprendre pareille expédition au beau milieu des glaces en dérive…Et, n’oublions pas à quel point l’Arctique est l’Eden aux mille splendeurs qui mérite un tant soit peu notre attention au quotidien!   

 

Nous vous invitons à commenter cette interview sur la Fan Page Arctic 4 Ever >>

This post is also available in: Chinois simplifié, Anglais, Espagnol

  • Catégories

  • ARCTIC 4 EVER

  • Archives