Les morses sont les nouveaux agents du Renseignement pour détecter des sous-marins en zone arctique!

Vu les convoitises pour le sous-sol marin de l’Océan Arctique, des centaines de sous-marins de différents pays y naviguent à nouveau pour prétendre à des revendications immédiates.

Certains états n’acceptent aucunement ces intrusions dans leurs eaux territoriales. Seulement, les sous-marins sont fort difficiles à localiser à cause des glaces et des profondeurs dans certaines zones marines arctiques. Cela pose donc un soucis géo-militaire complexe face aux prétentions des uns et des autres.

Afin de détecter ces sous-marins en eaux arctiques, un groupe de scientifiques mette à la disposition de certains états une solution originale et efficace. Depuis quelques jours, des dizaines de morses se sont vus accrochés sur leurs dos des caméras ultra puissantes qui permettent de visionner et de détecter les sous-marins à la conquête de l’Océan Arctique.

 

Photo de morse, Walrus picture, Arctic animals, poisson d'avril, Arctic05, service secret, sous-marins, océan arctique, Alaska, agent de renseignements, les fonds marins, Patrick Reader photography, submarines

 

Via satellite, les images sont donc retransmises en direct à ce Centre Scientifique de Renseignements, qui selon les contrats finalisés, enverront ces informations secrètes en 3D à des navires de guerre.

Si les états le souhaitent, deux options supplémentaires sont proposées. La première qui avait déjà vu le jour en 2010 coûte 862.000-Euro pièce. En effet, les morses mâles, peuvent se voir dotés de torpiles téléguidées (non offensives pour ces animaux marins) par ce Centre Scientifique de Renseignements.

La deuxième est une invention incroyable de ce début 2017 qui revient, selon mes renseignements, à +- 46 Mi d’Euro/morse: ce Centre Scientifique en coopération avec un chantier naval gardé secret,  est capable de métamorphoser le morse en un engin furtif qui atteignerait des vitesses de croisière jamais atteinte à ce jour… Le morse serait également doté de capteurs actifs et de plaques piézo-polymères pour neutraliser les signaux des sonars… 

Voilà que la faune Arctique est mise davantage à rude épreuve! A suivre…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POISSON D’AVRIL 🙂 😉 🙂 

  • Catégories

  • ARCTIC 4 EVER

  • Archives