Sexe, syphilis, drogues…bien plus d’éducation et de préservatifs pour tous…!

Une montée inquiétante de syphilis a été rapportée ce 5 juin 2014 dans différents journaux du Nunavut (Nord du Canada, en Arctique). Le Nunatsiaq online précise que : « … la Ministre de la Santé du Nunavut Monica Ell indiqua à l’assemblée législative du Nunavut du 4 juin 2014 que: “Nunavut is experiencing an outbreak and continued rise in the spread of syphilis” with 110 cases diagnosed…(110 cas de syphilis ont été diagnositiqués) ».

La Syphilis est une infection contagieuse mondiale qui est transmise via une relation sexuelle (vaginale, anale ou bucco-génitale) avec une personne infectée. Les signes premiers de la syphilis se manifestent souvent au travers de plaies rosées ou d’ulcérations sur les parties génitales ou ailleurs sur le corps. Toutefois, plusieurs personnes atteintes restent sans symptomes! La localisation la plus commune se développe pour les hommes hétérosexuels sur le pénis, la verge…, pour ceux qui pratiquent le sexe anal au niveau de l’anus et pour les femmes au niveau du vagin, de la vulve…

Cette infection doit être traitée au plus rapide avant que les symptomes ne s’aggravent avec de la fièvre, des douleurs musculaires…voir même la manifestation de soucis neurologiques et/ou cardiaques. Elle peut être diagnostiquée suite à un test sanguin ou/et par la visualisation de plaies. Si l’infection est traitée à temps, elle pourra disparaitre grâce à la prise d’antibiotiques (regardez ci-dessous les 2 vidéos avec des recommendations de médecins).  

 

 

La Ministre de la Santé du Nunavut Monica Ell précisa: “…If people participate in excessive drinking and drug use, it can cloud judgment and reduce inhibitions, which can lead to engaging in unprotected sex,” et “…The more sexual partners a person has, the greater the risk they may be exposed to a sexually transmitted infection…”.

La Ministre de la Santé du Nunavut Monica Ell indiqua aussi: « …her department provides ongoing education and training to its front line health workers, while making condoms available free at charge through the territory’s health centres… ». 

 

 

Plus d’info sur cette problématique au Nunavut  dans The Global Dispatch – cliquez ici >> – ou dans Le Nunatsiaq online – cliquez ici >>  etc.