Alain Hubert, un incorrigible révolté?

Magazine Psychologies – Avril 2011 – L’explorateur polaire Alain Hubert: Je suis un incorrigible révolté.



« …Tout juste rentré de l’Antarctique, après quatre mois passés dans la station polaire « zéro émission » Princesse Elisabeth, l’explorateur Alain Hubert se livre sur ce qui le porte et l’insupporte. À la fois profondément en paix et intensément en colère, l’homme qui parle aux ours ne donne pas dans la langue de bois. Dialogue nature. Propos recueillis par Carine Anselme. Photos Emmanuel Laurent – stylisme Tony Delcampe.
 
raîchement débarqué de son univers polaire, Alain Hubert nous a donné rendez-vous dans sa maison en bois, à l’orée de la Forêt de Soignes. Poumon vert vital lors de ses séjours en Belgique, cette forêt abrite ses rêves de jeunesse et ses premières expéditions, alors qu’enfant il vit à Watermael-Boitsfort. Plus tard, à 30 ans, il y eut l’Himalaya et, à 40 ans, ces fameuses expéditions polaires qui le firent connaître. De quoi éveiller sa conscience verte et le propulser dans des projets à la pointe de la problématique du changement climatique¹. Car Alain Hubert ne se contente pas d’explorer. Il agit, quitte parfois à déranger. Sa maison est un monde en soi, un musée de ses passions. Des vitrines renferment pêle-mêle des fragments de la Terre – aragonite, manganèse et autre muscovite, souvenirs minéraux de ses périples – des amulettes, des malas (chapelets bouddhistes), un astrolabe, etc. Même nos tasses sont décorées d’ours polaires ! En ce petit matin, Alain Hubert est aussi blême que le temps. Il est en colère. Certes, on connaît son tempérament de feu d’homme habitué à devoir combattre les glaces, mais là il en a « ras-le-bol ». Il peste contre l’Etat belge, pourtant engagé dans la station polaire Princess Elisabeth et qui, à l’heure de cette interview, n’honore visiblement pas sa part du contrat… « Ce qui me met en rogne, c’est que ce sont des gens de ma génération qui sont au pouvoir et qui ne réalisent absolument pas que l’environnement est au cœur de l’enjeu du futur ! » Après ce coup de gueule et quelques réticences préalables à « s’allonger sur le divan », Alain Hubert passera plusieurs heures à nous transmettre sa passion. Ce qu’il sait si bien faire… Découvrez l’article intégral dans Psychologies Magazine… »

  • Catégories

  • ARCTIC 4 EVER

  • Archives