Le Pôle Nord est devenu une île de glaces, première historique!

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, le Pôle Nord est devenu durant ce mois de septembre 2008 une île de glaces autour de laquelle les navires marchands (cargos, pétroliers…) pourront probablement maintenant naviguer au cours des prochains été arctique. En effet, les images satellites de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) montrent que les Passages du Nord-Ouest (le long du Canada et de l’Amérique) et du Nord-Est (le long de la Norvège et de la Russie) ont été libres de glaces cet été. La principale cause en est le réchauffement climatique.




Commé déjà indiqué dans une actu précédente la banquise arctique a enregistré en août 2008 la deuxième plus forte fonte pour la saison d’été depuis le début des observations satellitaires il y a 30 ans. S’appuyant notamment sur les données du Centre national américain de la neige et de la glace (NSIDC), la superficie des glaces s’est approchée cet été du plus-bas de 4,13 millions de km2, atteint l’an dernier le 16 septembre 2007… plus d’info >> 


C’est donc la première fois que ces deux Passages ont été ouverts la même année. Et, ils se sont tous les deux refermés ce 22 septembre 2008, nous indique l’Agence Spatiale Européenne (ESA). L’ouverture de ces Passages à la navigation permettrait aux navires de gagner en temps pour rejoindre le Japon à partir de l’Europe vu une réduction du trajet estimée à +-4000km; sans compter la diminution de fuel… 


Cependant, cette navigation probable de cargos, pétroliers ou autres gros bateaux au sein des 2  Passages (voir carte ci-dessus) effrayent de part les conséquences plurielles pouvant surgir sur le milieu marin, sauvage et terrestre des terres arctiques avoisinantes, à savoir:  


=> Danger pour ces cargos de se faire piéger par les glaces dans le cours de l’automne vu le retour des hivers rudes et froids: il sera donc nécessaire de faire appel à des brises glaces nucléaire ou diesel pour ouvrir la voie;
=> Danger de collision avec des icebergs dérivants ou des glaces flottantes: leurs coques risquent d’éclater, libérant leur fuel ou autres produits toxiques directement dans l’océan avec le grave risque de pollution de la faune marine;
=> Risque que les Passages n’imposent aucune limitation de taille des navires contrairement aux canaux de Suez et du Panama: risque de se retrouver avec des bateaux encore plus imposants et dont les pollutions seraient plus conséquentes en cas d’accident;
=> Risque que les Passages deviennent l’autoroute de prédilection de navires des 4 coins du monde; 
=> Risque de devoir contrôler, surveiller et guider ces navires marins ce qui va engendrer l’apparition de nouvelles colonies humaines sur le parcours, défigurant probablement cette région quasi inhabitée et nuisant gravement son écosystème déjà si fragile;
=> Risque de troubles militaires ou juridico – étatiques pour définir la légitimité ou non de ces Passages ainsi que sa sécurité: exemple=> voie d’eau du Passage du Nord Ouest n’appartenant qu’au Canada ou aux instances internationales?
=> Danger que  les navires envahissent ou naviguent dans des zones protégées ou/et à haute fréquentations de baleines, de phoques, d’ours polaires;
=> Risque de porter atteinte à la vie isolée des peuplades Inuits…


  • Catégories

  • ARCTIC 4 EVER

  • Archives