Les phoques nouveaux-nés en danger?

La chasse aux phoques est une nouvelle fois lancée au Canada et est considérée comme l’une des plus grandes chasses commerciales au monde de mammifères marins. Sachez que d’après un communiqué du ministre de la pêche canadien, Loyola Hearn, 275.000 phoques du Groenland pourront être abattus cette année sur un troupeau de plus de 5,5 millions.  


Le ministre justifie sa démarche en arguant que » la chasse au phoque est un pilier économique pour de nombreuses collectivités côtières du Canada atlantique, du Québec et du Nord », et assure avoir pris cette décision « sur la base des données scientifiques, afin de maintenir une chasse au phoque rentable et durable ». Il promet, par ailleurs, l’application des recommandations d’un groupe international de vétérinaires, qui préconisent une « méthode d’abattage sans cruauté en trois étapes ». Celle-ci prévoit qu’après avoir assommé le phoque, le chasseur contrôle sa perte de conscience en palpant le crâne et, enfin, saigne l’animal en tranchant deux artères principales.


Ele a lieu en cette période de l’année principalement sur la côte Est du Canada et plus particulièrement dans la région du Golf de St Laurent et de Terre Neuve (voyez ci-dessous la carte avec les points rouge – copyright de la carte www.maptown.com).


Cette chasse subit de sévères critiques au niveau mondiale vu sa cruauté – spécialement celle infligée aux bébés phoques en vue de vendre leurs peaux.


  • Catégories

  • ARCTIC 4 EVER

  • Archives