Energie: vers moins de consommation – astuces vertes!

Lisez chaque mois les astuces vertes de Vinciane et agissons plus que jamais!


Vinciane est une fidèle internaute du site qui souhaite, tous nous interpeller à sa manière, avec ses propres mots. J’ai découvert son témoignage sur le Forum d’Arctic05 et trouvait que ses conseils/son « cris de colère »……. pouvaient nous interesser tous. J’ai eu envie de vous les faire partager. Chaque mois, elle nous fera part d’une thématique environementale qui lui tient fort à coeur. Son 1er sujet met en avant l’importance de « l’énergie, vers moins de consommation ». Et vous aussi, déposez vos messages polaires, cris de colère, solutions vertes, … ou réagissez  aux autres messages sur le Forum interactif  d’Arctic05 – GO >> 


 » Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’ homme, mais pas assez pour assouvir son avidité  » – Gandhi
 
Il était une fois, les énergies fossiles … le pétrole, le gaz et le charbon issus de la décomposition des végétaux et animaux et qui furent stockés dans le sous-sol de notre planète depuis des millions d’ années. Saviez-vous que dame Nature mit 250 millions d’ années à fabriquer le pétrole et que ses réserves sont aujourd ‘hui évaluées à moins de 60 ans ? Même constat pour le gaz naturel qui verra disparaître ses réserves d’ ici 65 ans, 80 ans pour l’ uranium et 250 pour le charbon. Mais pourquoi donc est-t-il impossible d’ aborder le sujet des énergies sans parler de la problématique du Co2 ?


En fait, le gaz carbonique ou CO2 déjà présent au départ dans l’ atmosphère participe au phénomène d’ effet de serre qui régule naturellement la température de la terre ; sans lui nous ne pourrions pas vivre car la température de la planète serait bien trop froide. Pour nous chauffer, nous éclairer, cuisiner, nous déplacer … nous exploitons les énergies fossiles qui malheureusement rejettent des gaz à effet de serre ( CO2 ) responsables du réchauffement climatique. Comme nos besoins ne cessent d’ augmenter, le phénomène s’ amplifie ; et plus importante est la quantité de gaz, plus le réchauffement s’ accentue.


Jamais vous ne croirez que notre petit pays (Belgique) est parmi l’ un des plus gros consommateurs d’ énergie en Europe avec 5 tonnes de pétrole consommée par an et par habitant.  Mais comment faire alors puisque nos besoins augmentent sans cesse et que les réserves s’ amenuisent ?


Pensons donc en termes d’ énergies renouvelables, d’ économies et adoptons quelques petits gestes simples au quotidien sans pour autant abandonner notre confort et notre technologie.


Mais au fait, qu’ entends-on par énergies renouvelables ? Par opposition aux énergies fossiles qui dégagent des gaz lors de la combustion, les énergies renouvelables issues d’ éléments naturels sont presque inépuisables. Parmi elles, citons le soleil, le vent, l’ eau et d’ ingénieuses méthodes capables d’ utiliser ces énergies dites « propres « .


L’ énergie solaire considérée comme une des plus vieille énergies au monde permet la production d’ électricité grâce aux panneaux solaires photovoltaïques ( placés le plus souvent sur les toits )et aux capteurs solaires capables de produire de l’ eau chaude. Saviez-vous qu’ un chauffe-eau solaire est capable de couvrir à lui seul de 30 à 80% de nos besoins en eau chaude ? L’ énergie solaire semble donc être une bonne alternative au nucléaire, seule ombre au tableau ; le coût encore bien trop élevé des installations mais qui dit-on se rentabilise à long terme.


Petit clin d’ œil aux amateurs  » d’ automobiles écologiques  » bien sûr ! Tous les 3 ans sous la chaleur accablante du désert australien, d’ insolites bolides viennent grapiller un peu de bitume lors de la  « World Solar Challenge » . Le but étant de parcourir 3000km aux commandes d’ infatigables voiturettes propulsées uniquement par l’ énergie solaire, un véritable défi on le peut dire vu que certaines affichent quand même les 100km/h au compteur . A quand donc la libre circulation de tels bijoux technologiques dans notre capitale lors de la journée sans voiture ? :-))) On dit que les murs ont des oreilles … 


L’ énergie hydraulique quant à elle consiste à utiliser la force de l’ eau pour produire de l’ électricité mais ne représente que 17% de la production mondiale. Si de nos jours on utilise généralement l’ énergie des chutes d’ eau, des marées et des vagues ; il est également possible de recourir à «  l’ hydraulienne « sorte d’ éolienne sous-marine actionnée par les courants comme il en existe déjà en Irlande. La production des centrales hydroélectriques dépend donc du débit de l’ eau qui demeure généralement constant sauf en période crue ou d’ étiage. Sachez qu’ en Belgique les principales centrales se situent à Bütgenbach, Bévercé et Stavelot et que l’ avantage d’ une centrale hydroélectrique est de permettre le stockage de sa production à n’ importe quel moment. L’ énergie éolienne elle, existe depuis la nuit des temps où jadis des moulins à vent permettaient de moudre le grain et de pomper l’ eau des rivières. Cette énergie fonctionne selon le principe d’ utilisation de la force du vent qui doit dépasser les 15km/h pour actionner le processus de démarrage raison pour laquelle une éolienne ne fonctionne à plein régime qu’ un quart du temps. En Belgique nos 10 parcs à éoliennes équivalent à la consommation moyenne de 120.000 ménages mais paraissent dérisoire comparés à ceux de nos voisins danois à qui reviennent la palme du meilleur élève en terme d’ énergie éolienne. A noter aussi, le défi que s’ est lancé l’ Ile de Gotland en Suède d’ ici 2025 à savoir ne plus recourir aux énergies fossiles et n’ utiliser que l’énergie éolienne, solaire et hydraulique. Excellente initiative !!!


Que tous ceux et celles qui n’ ont pas la chance de posséder chauffe-eau solaire, panneaux solaires ou autres se rassurent, l’ application de quelques gestes au quotidien vous permetteront également de participer à votre manière tout en réalisant des économies; pour tout ceux-là donc, consolez-vous avec les astuces vertes …


Pour diminuer votre consommation d’ électricité, pensez à exploiter au maximum la lumière et la chaleur du soleil.


1. Préférez les ampoules économiques qui consomment 4 fois moins et durent de 5 à 10 fois plus longtemps. En dépoussiérant vos ampoules, vous récupérerez 40% de luminosité. Evitez les lampes halogènes, véritables dévoreuses d’ énergie. Toujours sceptique ? Jugez plutôt : une lampe halogène consomme l’ équivalent de 23 ampoules basse consommation.


2. Prenez l’ habitude d’ éteindre la lumière en quittant une pièce. Stop aux stands-by des appareils électriques ( 10 % d’ économie garantie ) et débranchez vos chargeurs de gsm, rasoir et brosse à dent. Saviez-vous qu’ un téléviseur en mode veille pendant une journée consomme plus que si vous le regardiez pendant 3 heures ! Un comble non ?


3. De manière générale, optez pour les appareils électriques de basse consommation ( type classe A ou B = économie de 40 % ) et étudiez correctement leur emplacement en évitant par exemple un contact direct avec le soleil, les endroits humides et les sources de chaleur. Il va y avoir des disputes dans les chaumières car Madame taque électrique exaspère Monsieur frigot :-))). Les véritables fées du logis veilleront au dépoussiérage, nettoyage et entretien des appareils électriques. Saviez-vous que 4mm de givre dans votre congélateur doublera votre consommation et qu’un joint défectueux l’ augmentra de 20% ?


4. A bon éco-citoyen, salut donc et agissez au mieux préventivement . Vous désirez facilement diviser votre consomation par 4 ? Très simple, décongelez vos plats surgelés la veille et ne mettez jamais de plats chauds au frigot. Un autre truc pour gagner du temps et de l’ énergie et réservée tout spécialement aux chefs coq : cuisinez toujours casseroles et poêles avec leurs couvercles et sachez que les taques électriques continuent de fonctionner encore 15 minutes après leur arrêt, organisez-vous et bon appétit !


5. Encore des astuces et toujours des p’tites astuces vertes … Pour une utilisation optimale de votre machine à laver, séchoir et lave-vaisselle : chargez-les correctement et programmez-les sur le réseau électricité de nuit, votre séchoir participant quand même à raison de 15% de votre consommation. Pour simplifier les choses, optez pour la corde à linge et le séchage au grand air.


6. Voilà pour ce qu’ il en est de l’ électricité mais au niveau du chauffage alors ? Pas de soucis et retour des astuces vertes : Entretenir correctement votre chaudière vous vaudra d’ économiser du temps, de l’ rgent et de l’ énergie. Pour diminuer votre consommation de chauffage, pensez correctement à l’ isolation.


Bonne lecture et excellent we à tous et toutes – Vinciane ( RDV le mois prochain)