Expé « Arctic Arc »: alerte à la bombe…

« Arctic Arc »: surréalisme à l’aéroport de Bruxelles suite à une alerte à la bombe… »Une première étape de l’aventure polaire où des liens se tissent… » 

– 18.10: quelques amis sont déjà à la rangée 4 du hall des départs de l’aéroport de Bruxelles National…
– 18.30: Arrivée de Dixie Dansercoer…
– 18.30: Interview de Dixie par de jeunes reporters et par la presse…
– 18.50: où est donc Alain Hubert ? «Alain semble toujours être un peu en retard, nous dit-on :-)»
– 19.00: voilà qu’ Alain Hubert arrive avec les 2 traineaux et le sponsor Rolex…
– 19.00-19.45 : Ambiance conviviale, sourires aux lèvres…les amis et les familles sont là…les directs pour les JT…  

 

 

– Emballage des 2 traineaux pour la douane… « que ce fût fastidieux pour les emballer :-)»  

 

 
– 20.15: Alerte à la bombe à l’aéroport…qui aurait pu sincèrement imaginer cela à quelques minutes du Grand départ…on se regarde tous…les stewards nous prient d’évacuer les lieux…voilà que les amis proches et la famille des 2 explorateurs suivent la foule pour se rendre dans les parkings de l’aéroport… »le surréalisme » belge s’annonce… voilà que l’aventure sonne déjà le glas…le premier obstacle imprévisible de l’expédition reste à franchir…

Je perçois dans le chef des 2 explorateurs un certain calme et surtout une envie d’être déjà plus au Nord hors de ces folies du monde contemporain…Dixie me lança de loin avec un grand sourire un de ses « portes bonheur » que j’attrapa en main…comme si il voulait m’indiquer que tout irait pour le mieux…

A vrai dire, il sait aussi que quelques semaines avant je l’interviewais en lui demandant si il irait affronter l’enfer blanc en emportant un quelconque « talisman » (réponse dans l’édition de Mars 07 du magazine Touring Explorer :-)) … Je glissa à l’oreille d’Alain… « tu devras nous mentionner à ton retour cet imprévu surréliste dans ton ouvrage »…j’étais assez gêné car je me suis rendu compte que je l’avais tutoyé…mais dans une telle circonstance d’alerte à la bombe, je remarque que se tisse une solidarité sincère de brève instant comme si nous étions tous co responsables des uns et des autres…

Après une heure d’attente, le Sponsor de l’expédition « Rolex » proposa de tenter de rejoindre le Sheraton de l’aéroport pour tous ensemble boire le verre de l’amitié…voilà que commença la suite de cette aventure…trouver le chemin de l’hôtel dans les méandres du parking…tout en restant en vie…un peu tendu, le sourire resta aux lèvres de tous dans ce labyrinthe de couloirs et d’escaliers…ouf, nous voilà enfin installé…à table à trinquer le verre de l’amitié et surtout à ce que l’expédition polaire de nos 2 belges soit un succès sportif, scientifique et personnel…

 

 

– Contre le cours de l’ambiance conviviale, un membre de l’hôtel nous annonça soudainement qu’ils devaient se rendre immédiatement au Gate pour le vol vers Copenhaegen… Passeport belge à la main, Dixie nous salua une dernière fois… prêt pour le Grand départ…vers ces étendues blanches et fascinantes du Grand Nord… 

 

 

ENJOY IT ALL THE WAY, GUYS….et ce souvenir fort sympathique est gravé dans ma mémoire…une anédocte à décrire dans votre prochain ouvrage « Arctic Arc »….