Arctic05 – Jours 1 et 2

JOUR 1 – LE GRAND DEPART – 10H00


=> Check in des bagages à l’aéroport de Bruxelles : 10H00 :
Petite anxiété parmi nos 2 compères : éviter que nos sacs ne dépassent les 20kg/pers….sinon, amende…et oui, nous avions vécus  l’expérience lors de notre expédition précédente au Svalbard…on ne rigole pas avec certaines compagnies aériennes…
« Bonjour Mademoiselle »…un sourire…un regard… utiliser une variante d’anglais et de néerlandais … présenter brièvement notre projet polaire…..voilà, « emballé, c’est pesé »…. le tour est joué… pas d’amende : « picco bello » …
A voir notre kit photographique et sachant que notre destination est  le Svalbard, cette charmante demoiselle compris que nous partions en expédition la bas dans le Grand Nord….
Il faut dire que Patrick est tombé  sous le charme…
En espérant qu’elle fasse un signe sur notre site internet vu qu’il lui remis l’adresse!
Il ne cesse d’en parler. 


=>  15 minutes après – contrôle des bagages :
Comme à chaque fois Fabrice fait l’objet d’un contrôle fouillé à la frontière, « Mijnheer – bras en l’air….s’il te plait bien…  » …. et oui… ceci s’explique par ses chaussures et sa ceinture qui ont des embouts métaliques…pourtant, il les avait retirées avant le contrôle…
Bref, c’est l’homme qui valait  3 milliards, notre Fabrice…
Ils se firent la remarque, nos instruments de mesures thermométriques confiés par l’Observatoire Royal de Belgique  n’a fait l’objet d’aucun contrôle particulier, pourtant la boite noire de la batterie et les fils électriques connectés à l’ensemble peuvent fortement prêter à confusion.  Rassurez-vous, nous avons obtenu les autorisations nécessaires.


=> Dernier SMS envoyés à nos proches et amis… et ils s’envolent pour   Copenhagen (11h25)
Achat  Free taxe : Eh, oui le 02/09/05 ce sera l’anniversaire de Patrick…pour fêter cela sur le voilier il décida d’acheter une bouteille de son champagne préféré « Lanson »…qu’il partagera avec son ami Fabrice en pensant à chacun de vous….


=> Décollage  Copenhagen (14h25 – 15h20)  – Oslo (17h00) – Tromso – Longyearbyen (21H00)
Quelques photos vues du ciel sont prises par nos 2 aventuriers… que l’horizon de bleu et de blanc est magnifique à plus de 4.000 mètres d’altitude…balayé par des nuages en contre bas…qui vous donne une impression de banquise prolongée et infinie,…cette sensation s’installe dans les airs.


Patrick fit sa micro sieste en rêvant aux futurs belles choses qu il découvrira au Svalbard (ou pensait-il encore à Bruxelles, à ce qui le retient au jour le jour…..ou à cette inconnue employée de SAS qu’il rencontra à l’aéroport ) ?
Pendant ce temps, Fabrice rédige sur son portable un article sur « la différence entre banquise et iceberg »….
Il est admiratif face à cette couche blanche de nuages qui surplombe la terre….et le soleil qui l’illumine de toute son intensité…


=> Arrivée dans 20 minutes à l’aéroport de Longyearbyen – Svalbard
Après quelques discussions avec le capitaine (justificatifs à l’appui) , Patrick reçoit  l’autorisation  de se rendre  dans la cockpit pour photographier l’attérisage de l’avion à Longyearbyen.
Ainsi de Namur à Diupavik c’est «  ainsi «   arrivé à 21h heure locale : temps frais – gris et tempête  (20 m / sec vitesse du vent  )…cela promet de l’action pour leur expédition en voilier…
Sourire aux lèvres de Fabrice sur le sol du Svalbard avec un vent extrême soufflant et ramenant sa longue chevelure devant ses yeux….
Patrick déambulant sur le tarmac en short par ce temps frisquet où  même les autochtones lui disent avec beaucoup d’humour « this is not allowed here J »


=> Chambre – promenade – resto – dodo
Dehors, la tempête fait rage, ….ils imaginent  leurs réactions une fois à bord du voilier…allez rêvons dans notre sommeil. 


Bonne nuit, à demain les amis.


JOUR 2 – MISE EN JAMBE ET PARFUMS DES LIEUX


Vu que leur expédition en voilier ne débute que mercredi, ils décident de dédier les trois prochains jours à diverses activitées proposées au départ de Longyearbyen.:


Direction la station minière russe de Barentsburg.
Sur la route, des phoques couchés calmement  sur des blocs de glaces les observent…voilà un premier aperçu de ce qui les attendra tout au long  de leur expédition.
Arrivé à Barentsburg, quel contraste  de voir que cette station minière est restée figée depuis la période Stalinienne…
Soudain , quelle ne  fut pas notre surprise d’apercevoir  au loin dans le fjord, une vingtaine  de baleines blanches…C’est plutôt inhabituel selon les autochtones de voir des  belugas nager dans les eaux du Svalbard en cette période….moment magique…     


 



 

  • Catégories

  • ARCTIC 4 EVER

  • Archives