The Arctic law bible…for post modern lawyers!

Nature conservation organisations, lawyers working for offshore petrolium companies or advising clients for navigation rights along the Arctic ocean, jurists willing to improve their Arctic know-how, judges deciding on the basis of legislation or case law, those countries surrounding the Arctic or those who are willing to benefit from resources  hidden in the Arctic, those post modern universities teaching polar matters and those students following international & maritime law will be enthusiast of having in their library  the French Arctic law bible of  680 pages  titled ” A qui l’Arctique ? Droit international des frontières maritimes (To whom the Arctic? International law of maritime borders)”, published in 2012 by Éditions Yvon Blais.

A qui l'Arctique? - Livre de droit public international

Book content in French:

– Introduction

– Le droit international de la délimitation maritime

– Un préalable à la délimitation : la souveraineté territoriale

– Les zones maritimes soumises à la délimitation

– Les sources du droit applicable à la délimitation

– Les circonstances pertinentes à la délimitation

– Les méthodes équitables de délimitation

– Les frontières maritimes dans l’Arctique

– La frontière Danemark/Norvège

– Les frontières Islande/Norvège et Islande/Danemark

– La frontière États-Unis/Russie

– La frontière Canada/Danemark

– La frontière Canada/États-Unis

– Conclusion générale

– Chronologie · Bibliographie · Liste des figures · Table de la législation · Table de la jurisprudence · Index analytique

“… Le plus petit des océans suscite, depuis plusieurs années, le plus grand des intérêts. C’est que cette région du monde est au coeur de plusieurs enjeux : ressources naturelles, environnement, sécurité. Outre l’intérêt direct et immédiat des pays riverains de l’Arctique, il y a celui de tous les autres États de la planète puisque la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer prévoit que la haute mer est libre et ouverte à tous et que la zone internationale des fonds marins fait partie du patrimoine commun de l’humanité.

Si le processus de délimitation est relativement avancé en Arctique, il est pourtant loin d’être achevé. Les deux frontières maritimes que possède le Canada, notamment, ne sont pas encore tracées.

À qui appartient l’Arctique ? s’intéresse à la souveraineté, aux juridictions exclusives et aux « droits souverains » de la portion maritime de l’Arctique. La première partie de l’ouvrage concerne le droit international des frontières maritimes et la deuxième partie examine chacune des frontières maritimes de l’Arctique dans son contexte géographique particulier. Des méthodes sont proposées dans les cas où les frontières ne sont pas délimitées… plus d’info>> “. 

This post is also available in: Francés, Chino simplificado, Inglés